Skip to content

Montres Allemandes. L’histoire et les meilleures marques

Quand on parle de l’Allemagne, la première chose qui vient à l’esprit n’est pas les montres allemandes, mais plutôt son industrie automobile, ses festivals de la bière et ses saucisses de Francfort, mais le fait est que les Allemands sont également connus pour la qualité qu’ils impriment sur leurs produits, y compris les montres.

Comme les voitures qu’elles fabriquent, les montres allemandes sont le résultat d’une ingénierie allemande efficace et d’un design pratique et fonctionnel. Il n’est donc pas surprenant qu’ils offrent une grande variété de montres pour tous les goûts et toutes les bourses, rivalisant même avec les montres suisses elles-mêmes.

On pense généralement qu’en termes d’horlogerie de pointe, les Suisses sont en tête, et ce depuis des centaines d’années, mais il est également vrai qu’au cours des trois dernières décennies, l’Allemagne est devenue un important producteur de montres.

En fait, elle est aujourd’hui le cinquième exportateur de montres, après la Chine, la France, Hong Kong et la Suisse. Plus de 100 entreprises et leurs milliers d’employés travaillent dur chaque jour pour que les montres allemandes continuent d’arriver dans les magasins à partir des principaux sites de production de Glashütte et de Pforzheim.

Histoire des montres allemandes

L’industrie horlogère allemande a connu de nombreux hauts et bas au cours des 100 dernières années, principalement en raison des guerres du XXe siècle, dans lesquelles l’Allemagne a malheureusement joué un rôle de premier plan.

Même avec une histoire aussi mouvementée, les Allemands ont réussi à faire croître leur économie pour devenir la plus importante d’Europe et l’une des quatre plus importantes du monde.

Parallèlement, les montres allemandes ont également connu des hauts et des bas, même si deux villes réputées pour leur horlogerie précise et de qualité se sont toujours distinguées: Glashütte et Pforzheim.

Des villes dont l’industrie horlogère était florissante avant la guerre et qui ont réussi à se redresser après celle-ci, pour rester aujourd’hui les principaux centres de production.

Glashütte

« Le temps vit à Glashütte », lit-on sur un panneau à l’entrée de la ville allemande, et il en est ainsi depuis que Ferdinand Adolph Lange a établi sa fabrique de montres dans la région, ce qui signifierait le début d’une révolution horlogère industrielle particulière dans la région.

Lange, qui a acquis son expérience à l’étranger en travaillant pour l’horloger autrichien Joseph Thaddäus Winnerl, a eu la vision de transformer une ville en proie à la misère en un centre horloger hautement spécialisé à l’égal de ceux qui existaient déjà en Suisse, en France ou en Angleterre.

C’est ainsi que le maître horloger a obtenu le soutien du ministère de l’Intérieur saxon, pour mettre en place un petit atelier et embaucher 15 apprentis, où, grâce à leur ingéniosité, ils ont été les premiers à concevoir une série d’innovations pour les montres allemandes encore utilisées aujourd’hui, comme le tourbillon volant ou la fameuse plaque trois quarts.

Mais Lange n’a pas seulement innové en créant des pièces pour leurs modèles, il a également amélioré les procédures de travail, introduit des machines modernes dans l’installation et adopté un système métrique plus efficace et plus logique pour l’industrie horlogère.

Pourtant, Glashütte est passée de ville pauvre à la Silicon Valley allemande de l’époque lorsqu’il s’agissait de montres, découvrant même un nouveau type de métal pour la fabrication des spiraux : le Nivarox.

Malheureusement, avec l’arrivée de la guerre, la ville a été durement touchée. Lange est devenu l’un des maîtres horlogers qui ont créé les célèbres montres Flieger pour la Luftwaffe, mais comme nous le savons tous, les Allemands ont été vaincus et les Russes ont pris la plupart des équipements qu’ils avaient à Glashütte, retardant ainsi leur avance, bien qu’à ce moment-là les montres allemandes aient déjà acquis leur réputation mondiale.

Aujourd’hui, les montres allemandes de la Glashütte sont considérées parmi les meilleures du monde, non seulement en raison de leur haute technologie, mais aussi de leur design.

La révolution que Lange a déclenchée a donné naissance à des marques de luxe très convoitées dans le monde entier, telles que A.Lange & Söhne, Glashütte Original et Nomos Glashütte.

Pforzheim

En même temps, Pforzheim a également contribué au développement industriel de l’horlogerie allemande, car la ville est impliquée dans la fabrication de bijoux et de montres depuis plus de 200 ans.

Tout a commencé avec Jean François Autran, un horloger français qui, dans les années 1790, a décidé de construire une fabrique de montres dans un orphelinat, avec l’idée d’offrir aux orphelins la possibilité d’acquérir de nouvelles compétences utiles, ainsi que d’attirer de nouvelles industries dans la région.

Cela a permis à la ville de devenir une source constante d’horlogers de talent. Des travailleurs qui, au milieu du XIXe siècle, commencent à s’affilier à des syndicats et créent de nouvelles écoles d’horlogerie.

Peu de temps après, les montres-bracelets sont devenues à la mode et les marques de montres allemandes actuelles que nous connaissons aujourd’hui ont commencé à se tailler une place dans l’histoire.

Mais ce sont deux grandes manufactures horlogères qui ont fait l’histoire de Pforzheim dans les années 1920 : Laco et Stowa. Surtout la première avec Ludwig Hummel à la barre, et responsable de la création de Durowe, une usine de mécanismes de précision qui fournissait à l’époque une grande partie de l’industrie horlogère allemande (dont Stowa), réduisant ainsi le besoin d’importer des mécanismes suisses.

Malheureusement, la guerre a également secoué Pforzheim, et sa production de montres a été arrêtée afin que les usines puissent soutenir la cause allemande en produisant des torpilles et des fusées pour les cartouches d’artillerie. Ceci, ainsi que sa position stratégique, en faisait une cible importante pour les Alliés, qui l’ont attaquée en 1945.

A la fin de la guerre, la ville a pu récupérer son potentiel de fabrication, en fabriquant même plus de montres qu’auparavant grâce aux politiques monétaires d’après-guerre, qui ont été énormément bénéfiques pour Stowa et Laco.

Les principales marques de montres allemandes

Il existe de nombreuses et très bonnes marques au niveau des montres suisses elles-mêmes, dont un bon exemple sont les plus prestigieuses marques de montres allemandes.

Des timbres comme A.Lange & Söhne ou Glashütte Original n’ont rien à envier, en termes de luxe et de précision, aux plus grandes marques suisses.

Lorsque l’Union soviétique a bloqué l’Allemagne, cela a obligé tous les horlogers de la région à fabriquer leurs propres pièces et composants pour réparer leurs montres, créant ainsi de force leur propre industrie horlogère.

Avec la chute du rideau de fer, l’industrie allemande s’est à nouveau approvisionnée à l’étranger, ce qui a stimulé sa croissance et donné naissance à certaines des meilleures marques de montres connues aujourd’hui.

Aujourd’hui, les marques de montres allemandes occupent une place prépondérante aux côtés des marques de montres suisses dans le classement des montres haut de gamme. Nous allons vous montrer ci-dessous les principaux ou les plus connus.

Junkers

L’histoire des montres Junkers est étroitement liée à celle de l’aviation, en particulier à celle d’Hugo Junkers, un ingénieur allemand célèbre pour ses contributions à l’industrie.

Mais ce n’est qu’en 2003 que son petit-fils, Bernard Junkers, a utilisé les notes personnelles de son grand-père pour fonder la marque de montres.

Aujourd’hui, c’est l’une des marques de montres allemandes les plus connues, principalement en raison de son design de type bauhaus, mais aussi de ses prix raisonnables.

Junghans

Junghans est l’une des plus grandes marques de montres allemandes au monde, mais elle a connu des années turbulentes à ses débuts.

Aujourd’hui, elle continue à fonctionner avec un portefeuille de produits étonnant, offrant tout, des cadrans solaires aux montres radio-commandées en passant par les chronographes mécaniques.

C’est en 1956, lorsque la marque a commencé à travailler avec le designer du Bauhaus Max Bill, qu’ils ont commencé à avoir leur style caractéristique et passionnant. Les collections Erhard Junghans, Meister ou Max Bill se distinguent.

Mont Blanc

Mont Blanc est peut-être plus connu pour ses stylos haut de gamme, mais cette marque fabrique également des montres de luxe. Il s’agit d’une entreprise allemande qui fait des affaires dans le pays depuis plus d’un siècle.

Montblanc a commencé à produire des montres en 1997, en s’appuyant sur le savoir-faire des horlogers suisses de Villeret et du Locle, où sont fabriquées les collections Star, Timewalker, Sports ou Bohème.

La bonne réputation de cette marque horlogère allemande est renforcée par la série Villeret 1858 et le Chronographe Monopusher Nicolas Rieussec. En outre, le Mont-Blanc, comme Tag Heuer, produit depuis peu des montres intelligentes haut de gamme.

Stowa

Basé à Engelsbrand, Stowa est probablement l’un des fabricants les plus renommés de Pforzheim. Elle a été fondée par Walter Storz une décennie après la Première Guerre mondiale et s’est rapidement spécialisée dans la production de montres automatiques fiables, qu’il s’agisse de montres-bracelets ou de montres de poche.

Aujourd’hui, son propriétaire, Jörg Schauer, possède toujours la marque historique de mécanismes DUROWE, gage de fiabilité.

L’une de ses montres les plus célèbres est la Flieger, qui a été utilisée par la Luftwaffe pendant la guerre et qui est toujours produite selon le modèle Airman, une réédition de l’ancienne Flieger.

Glashütte Original

C’est à Glashütte et dans ses environs que les grandes marques horlogères allemandes se rencontrent. La Glashütte Original est le successeur juridique de la GUB (apparue après la Seconde Guerre mondiale), après l’unification de l’Allemagne de l’Est et de l’Ouest en 1990.

La société a pu établir de nouvelles normes dans le secteur grâce à des améliorations telles que la plaque trois-quarts avec finition à rayures, l’affichage de la date sur grand écran breveté et le réglage fin du col de cygne.

Quelques exemples de la collection sont la phase lunaire de la série Panomatic ou le Tourbillon de la Grande Cosmopolite. Ses montres d’inspiration vintage se distinguent également, ainsi que les séries féminines de Pavonina et Lady Serenade.

A.Lange & Söhne

A.Lange & Söhne est devenu l’acteur principal parmi les marques de montres allemandes. L’entreprise est fière de fabriquer rien de moins que les meilleures montres du monde. Une ambition qui les conduit à concevoir chaque nouveau modèle avec une fonctionnalité accrue, notamment en ce qui concerne la lisibilité et la manipulation, ainsi qu’à affiner encore la précision.

Après l’assemblage, les montres Lange & Söhne reçoivent la touche finale et sont ensuite remontées. Ces dernières années, le fabricant a également pu lancer une série de montres de luxe déjà considérées comme des classiques, comme la Lange 1, la Saxonia et la Langematik.

Sinn

Hemet Sinn a commencé par vendre des montres de pilote et de navigation. Pour obtenir un avantage concurrentiel par rapport aux sociétés de surveillance ayant un siècle d’expérience, Sinn a éliminé l’intermédiaire, vendant directement au client final de sorte que les prix étaient plus bas.

Le Sinn s’est imposé sur le marché comme une marque leader répondant aux plus hautes exigences techniques. Par exemple, le Sinn 142S a démontré la fonctionnalité des montres-bracelets à remontage automatique dans un environnement de gravité zéro.

Les montres Sinn ont été utilisées par tout le monde, des astronautes comme Reinhard Furrer à l’unité marine de la police fédérale allemande.

Nomos Glashütte

Nomos est une autre marque qui a vu le jour après la réunification de l’Allemagne. La société a adopté le même design Bauhaus que Junghans et beaucoup considèrent que le design épuré des fonds, avec de petites nuances et des couleurs uniques, est la caractéristique principale et frappante de ces montres.

Aujourd’hui, les dessins proviennent de Berlin, mais le fabricant opère toujours à partir de Glashütte. L’entreprise a connu une grande évolution au sein de l’industrie horlogère grâce à des modèles tels que Tangente, Tertra, Club et Zürich.

MeisterSinger

Le fabricant de montres MeisterSinger lutte contre les conventions établies en s’affranchissant de tout superflu en fabriquant des montres pour ce pour quoi elles ont été créées à l’origine: un instrument capable de mesurer le temps.

Les caractéristiques uniques de cette marque de montres allemandes sont la division en échelles avec des incréments de cinq minutes, le zéro qui accompagne les chiffres à un chiffre et l’aiguille unique. Son design typique, qui rappelle celui d’un baromètre, a reçu de nombreuses récompenses, dont le Red Dot Design Award.

Mühle Glashütte

La Mühle Glashütte a ouvert ses portes pour la première fois en 1868. Selon un projet de F.A. Lange pour l’industrie horlogère à Glashütte, le fondateur de l’entreprise, Robert Mühle, a fourni à l’école d’horlogerie allemande des instruments de mesure très précis.

Dans les années 1990, le fabricant s’était spécialisé dans les chronomètres de marine et autres équipements nautiques. Aujourd’hui, elle produit des montres-bracelets avec Terranaut, Terrasport, Germanika, Antaria et Teutonias. En 2014, le Chronographe Teutonia II a reçu le prestigieux Goldene Unruh Award.

Union Glashütte

En 1893, Johann Dürrstein, le fondateur de l’Union Glashütte, a offert à son entreprise de très bons conseils sur le monde des affaires. La mission de la marque serait de produire des montres aussi économiquement que possible tout en maintenant un niveau de qualité optimal.

Cette devise visionnaire se reflète toujours dans les collections actuelles de Belisar, Viro, Noramis, Seris, Sirona, 1893 et Averin.

Autres marques de montres allemandes

Il existe actuellement plus de 80 marques de montres allemandes, bien que certaines d’entre elles soient encore peu connues ou n’aient pas eu autant de succès que les grandes marques allemandes. Certains créent des montres de luxe et des pièces de collection, mais beaucoup ont aussi des modèles plus abordables. Il s’agit des suivantes:

A. Mantei

Alexander Shorokhoff

Almanus

Archimede

Arctos Elite

Aristo

Askania Uhren

Autran & Viala

Bethge & Söhne

Blancier (Lottermann & Söhne)

Botta Design

Brior Uhren

Bruno Söhnle

Christian Klings

Churpfälzische UhrenManufactur

C.H. Wolf Glashütte

Costro

Damasko

Defakto

Deutsche Uhrenfabrik

Dievas

D. Dornblüth & Söhn

D. Malchert Quedlindburg

Dugena

Elysee

Erbprinz

Erwin Sattler

Gardé Ruhla Uhren

Genesis

Genius 1953

George J. Von Burg

Germano & Walter

Guinand

Greve Uhrendesign

Grieb & Benzinger

Hanhart

Hacher Watches

Henschel Hamburg

Hummel Uhren

Jacques Etoile

Jochen Benzinger

Junkers

Kaventsmann Watches

Kemmner Watches

Kienzle Uhren

Kronsegler

Kudoke

Laco

Lang & Heyne

Lehmann Uhren

Leinfelder Uhren

Leumas Köln

Limes

Lowin Cologne

Maximilian

Mechanische Zeitinstrumente

Mercure

Messerschmitt

Moritz Grossmann Glashütte

M.Schneider & Co

Nauticfish

Neuhaus

Nienaber Bünde

Niessing

Nivrel

Ornatus Watches

Philippe Rosen

Rainer Brand

Schäuble & Söhne

Schauer

Schaumburg Watch

Stefan Kudoke Watches

Sternberg Uhren

Steinhart

Temption Watches

Thomas Ninchritz

Torsten Nagengast Timeline

Tourby

Tutima Glashütte

Uhrenwerft Hamburg

UTS München

Vintage VDB

Volker Vyskocil

Vollmer

Walther

Wempe

Wilhelm Rieber

Zeppelin

Zib Uhrenatelier

Montres automatiques allemandes

Les montres automatiques fabriquées en Allemagne sont une combinaison exceptionnelle de fiabilité, de précision et de design, ce qui n’est pas surprenant puisque nombre d’entre elles ont été assemblées par des maîtres horlogers dans la Glashütte même.

De véritables bijoux comme le récent Tourbographe Perpétuel Pour le Mérite de A. Lange & Söhne, capable de combiner trois mécanismes complexes de Haute Horlogerie, tels que le tourbillon, le calendrier perpétuel et le chronographe, ou le Chronoscope de Junghans Meister, exemple de la fusion entre les avancées traditionnelles et modernes de l’horlogerie automatique.

Montres allemandes bon marché et abordables

Si l’on s’éloigne des grands succès de l’horlogerie et des pièces de collection, il est également possible de se procurer des montres allemandes à des prix plus abordables.

Bien sûr, nous parlons de montres de quelques centaines d’euros, pas de montres de 30 euros, pour ce prix-là nous ne pouvons qu’aspirer à des imitations chinoises.

Tout a un coût et une bonne montre fabriquée sur le sol allemand a son prix.

Cliquez pour évaluer ce post!
[Total: 1 Moyenne: 5]